15 mars, en résumé ; la fête nationale la plus importante de Hongrie

Pourquoi quelqu’un souhaiterait-il fêter une noble cause qui a misérablement échoué ? Comment pouvez-vous participer sans blesser les sentiments des locaux ? Quelle impression aurez-vous après avoir lu cette publication ? Et qu’est-ce que tout ça a à voir avec la bière ? Tout ce que vous devez savoir sur les GRANDES fêtes nationales du 15 mars en Hongrie.

Que fête-t-on le 15 mars?

Supposons que vous viviez dans un pays qui a perdu presque toutes les guerres ces derniers cinq-cents ans, que la plupart du temps, votre pays fut occupé par des pays plus grands : même ainsi, vous auriez envie de fêter quelque chose pour les fêtes nationales, n’est-ce pas ? Pour nous, les hongrois, la solution est de se réunir et de célébrer les moments de l’histoire où nous avons au moins essayé.

Comme le résultat fut réellement semblable, vous pouvez voir ressortir ces occasions à travers le voisin aimable qu’Hongrie honore pour s’être rebellé : en automne, les hongrois fêtent la révolution ratée d 1956 contre l’Union Soviétique, et juste à la mi-mars, la rébellion contre les Habsbourg (1848-49).

Donc, pourquoi vaut-il la peine de fêter un échec ? En 1848, la nation hongroise unit ses forces afin de lutter pour la liberté, ce qui conduisit finalement à la création de l’Autriche-Hongrie, ce qui signifie que les hongrois commencèrent à avoir plus de visibilité en politique suite à la réconciliation avec l’Autriche. Et tandis que les hongrois finirent par perdre, ses généraux et ses soldats reçurent des éloges pour avoir fourni tant d’efforts, contre vents et marées, pendant autant de temps. Le brillant chimiste, Artúr Görgei, devenu général, qui s’est rendu en 1849, est souvent vu comme un traître car il a « abandonné »; alors qu’en réalité, c’est son génie en stratégie avait aidé les hongrois à tenir le coup aussi longtemps.

Quel est le rapport avec la bière ?

La légende dit que les Autrichiens ont trinqué avec de la bière lors de l’exécution des généraux hongrois. Les hongrois, quant à eux s’engagèrent à leur tour à passer 150 ans (jusqu’en 1999 !) sans le faire. 1999 fut le tournant dans la vie des pub’s hongrois, étant donné que petit à petit, nous avons appris à trinquer avec de la bière sans nous sentir coupable. Quelques fanatiques continuent de refuser de le faire, ainsi, ne soyez pas surpris si quelques locaux réagissent de la sorte.

Et donc, est-ce un thème délicat ?

À part l’histoire de la bière, pas vraiment. Malgré le résultat négatif (franchement, ce fut un échec retentissant), 1848 est désormais loin. La plupart des jeunes ne sentent pas immédiatement concernés, et franchement beaucoup se souviennent des célébrations ennuyeuses de l’école primaire, à chaque printemps. Vous pouvez donc sortir et visiter des locaux dans la nuit du 15 mars, comme n’importe quel autre jour. Ne vous étonnez pas si de nombreuses personnes portent une épingle rouge, blanche et verte (les couleurs du drapeau hongrois) en guise de souvenir.

Dois-je être prudent ?

La seule chose à laquelle il faut faire attention, c’est la politique : c’est une grande fête nationale que les partis ont l’habitude d’utiliser pour essayer de gagner des points, généralement via la mobilisation des votants, encore plus maintenant que les élections du 8 avril sont si proches. Le parti de droite qui gouverne est en train d’organiser une grande « Marche pour la paix  » à Budapest, tandis qu’une fête de blagues appelée “Two-Tailed Dogs” veut faire sa propre marche-parodique de la paix. Une initiative estudiantine a permis la préparation d’une manifestation dans le voisinage de l’Ópera, alors que le premier ministre a prévu de prononcer un discours en-dehors du Parlement

La plupart des magasins est fermée ?

Oui, étant donné que c’est une fête nationale, le mieux est de faire ses achats le jour d’avant. Les cafés et les restaurants au centre-ville sont normalement ouverts ; vous pouvez vous informer à ce propos, auprès du comptoir de réception à Maverick !

Y a-t-il des événements spéciaux ce jour-là ?

Oui, en général, de jour-là, les touristes peuvent aller voir gratuitement la couronne sacrée dans le Parlement. Il y a aussi des événements concernant principalement la famille à Caste Hill ainsi que plusieurs musées.

Comment impressionner mes amis hongrois sans savoir à lire des livres entiers sur ce thème ?

Fait amusant # 1: le jeune empereur qui mis fin à la lutte pour la liberté et exécuta les généraux hongrois pour donner l’exemple une fois pour toutes, commença la Première Guerre Mondiale plus d’un demi-siècle plus tard. Merci beaucoup, Franz Joseph!

Fait curieux # 2: Le héros polaque de la lutte hongroise pour la liberté, le général Bel s’enfuit en Turquie et évita l’extradition en se convertissant à l’Islam et en trouvant un travail dans l’armée ottomane, il est mort à Alepo (Syrie actuelle) sous le nom de Murat Pasha.

Fait curieux # 3: Aujourd’hui, c’est une destination touristique prestigieuse dans le centre de la ville, l’élégante citadelle Gellért Hill fut construite par les autrichiens après la lutte pour la liberté pour rappeler aux hongrois de ne jamais oser se rebeller.

MAVERICK CITY LODGE HOSTEL - OFFRES SPÉCIALES