Festival du vin de Junibor 27- 30 septembre à la basilique de Saint-Étienne de Pest

Avec le slogan « From the young and reckless, to the young and reckless » (Des jeunes et imprudents aux jeunes et imprudents), vous savez déjà que vous êtes en train de choisir l’evénement vinicole adéquat pour pouvoir faire une visite pendant que vous voyagez. Si vous voulez rajouter un évènement gastronomique à votre programme de visites touristiques, le dernier week-end de septembre (connu aussi comme la fin de la saison d’été), vous venez de tomber sur l’endroit parfait !

Junibor est un groupe de jeunes cavistes hongrois, frères d’armes dans le marché compétitif du vin, qui ont comme objectif de cultiver une culture du vin nouvelle, jeune et raffinée. L’association célèbre cette année son dixième anniversaire et à travers de ce festival vous pouvez vous aussi prendre part à cette distraction. Les programmes incluent dégustations, et vous pouvez aussi apprendre beaucoup sur le vin avec des cours basiques (ou plus loin), et vous pouvez acheter les meilleures variétés hongroises, de jeunes experts. Le festival compte sur la participation de 40 œnologues de toutes les régions viticoles du pays.

Les meilleurs vins dans un carré plein d’histoire

Le vin hongrois n’a pas besoin d’introduction, mais c’est certainement une bonne idée, même pour les hongrois amants de la gastronomie, regarder plus loin que Tokaji et Egri Bikavér, les deux types les plus connus. Comme je suis sûr que vous aussi vous voulez faire les touristes, vous allez adorer le fait que le lieu de la célébration du festival est l’une des principales attractions de la ville, et à juste titre !

Cet endroit est le cœur du centre-ville, juste à côté de la Basilique de Saint Étienne, qui est officiellement l’édifice le plus haut de la ville, avec le Parlement. Sa hauteur est de 96 mètres et commémore l’année 896, quand les tribus hongroises se sont installées pour la première fois dans le bassin des Carpates. Et son histoire (entremêlée à celle de la place qui l’entoure) est simplement incroyable. En 1838, une inondation colossale a inondé la ville. La place de Saint Étienne (qui n’avait pas encore ce nom à ce moment), s’est avérée être un « endroit sûr » naturel – elle était plus haute que les alentours et de cette manière elle a offert un lieu de refuge à des centaines d’habitants. Les survivants ont donc, comme signe de gratitude, fait des donations pour rendre possible la construction d’une nouvelle église.

Main droite sainte conservée pendant 1000 ans

Commencée en 1846, la construction s’est paralysée en 1848 quand a éclaté une révolution contre la domination des Habsbourg sur la Hongrie, qui dura plus d’un an. Mais cela n’a pas été facile non plus en temps de paix – le dôme s’est écroulé en 1868, et l’édifice a dû être reconçu et ne fut que rouvert en 1905, presque 60 ans après les débuts des travaux. Le bon travail prend du temps comme dit le proverbe hongrois.

L’empereur François-Joseph (qui commencera la Première Guerre Mondiale quelques années après) assista à la cérémonie d’ouverture et l’église reçu le nom du premier roi hongrois, Saint Étienne (vous vous rappelez de l’an 896 lorsque les hongrois arrivèrent à l’actuelle Hongrie ? C’était l’arrière-petit-fils de ces chefs, couronné comme roi chrétien en l’an 1000). La main droite d’Étienne, soi-disant coupée après sa mort, se conserve comme relique dans la Basilique jusqu’au jour d’aujourd’hui et est connue comme le « droit sacré ». Pareil que la « sainte gauche », Ferenc Puskás, le meilleur footballeur hongrois de tous les temps, qui savait dribler seulement avec le pied gauche, a été enterré dans la cathédrale il y a quelques années.

Meilleure vue de Budapest

Peu de touristes se rendent compte que la meilleure partie de la Basilique se trouve dans son sommet – on peut y monter et avoir la meilleure vue de la ville depuis le dôme. Là-haut vous pouvez regarder autour de vous et vous donner une petite tape dans le dos pour avoir été celui de ceux qui vous entourent qui en a lu le plus sur l’histoire de la Basilique. Mais ça valait la peine pas vrai ?

Notre conseil d’expert pour une journée parfaite pendant ce week-end de septembre ? Se promener par ci par là pour goûter un bon vin et même assister à un atelier si vous voulez en savoir plus sur la culture du vin en Hongrie. Assurez-vous de visiter la Basilique (entrée gratuite, donations acceptées) et allez jusqu’au sommet (500 Forint en plus) pour avoir une vue incroyable sur le centre-ville. Ensuite vous pouvez marcher jusqu’au Parlement, les pieds sur la promenade au bord du Danube ou traverser le Danube jusqu’á Duba pour faire un tour jusqu’au quartier du Château. Avec un emplacement aussi central, tous les autres monuments sont à portée de main.

Festival de Junibor

Lieu: Szent István tér (devant la Basilique de Saint Etienne)

Horaires: 16:00 – 24:00 (Jeudi)

12:00 – 24:00 (de vendredi à dimanche)

La place de Saint Etienne juste devant la Basilique se trouve sur la ligne M1 (près de Bajcsy-Zsilinszky út), ou aussi près de l’arrêt de la M3 Arany János utca.

Conseil pour se loger: Maverick Hostel ou City Lodge (les deux à deux pas de la place)

MAVERICK CITY LODGE HOSTEL - OFFRES SPÉCIALES